Ateliers

Activité enfants : 60 RPM – Découvre comment faire de la musique avec des petits moteurs électriques customisés. Julie Lauger (Bon Accueil).

L’atelier propose aux enfants comme aux parents de faire de la musique en utilisant de petits moteurs 6 volts et différents instruments de musique. A la frontière de la musique mécanique et de l’installation sonore, l’atelier permet à la fois de s’amuser à jouer d’instruments de musique de manière originale et de découvrir l’art du bricolage. Après avoir branché son moteur, découvert comment fabriquer les embouts ( bouchons, cordes, câbles, feutrine etc.) qui serviront à frotter, pincer, gratter, frapper les instruments de musique, les participants pourront tester comment créer une large palette de son en fonction de la position des moteurs et des embouts utilisés. La séance se conclut par la création d’un mini orchestre.

Trajectoires sonores. Romain Scordia (Cosmic Garden).

Au début de l’expérience, les spectateurs n’entendent que l’orchestre. En activant un contrôleur de type joystick, ils donnent vie à une voix qu’il est possible de déplacer, dans l’espace sonore restitué par huit haut-parleurs en cercle. La trajectoire sonore ainsi créée s’affiche sur l’écran de l’interface. Un lien s’établit entre la gestuelle de l’utilisateur et la transformation intuitive de l’espace sonore. Ainsi, la combinaison des différentes voix recrée une polyphonie unique et spatialisée. Ce projet a été réalisé avec les partenaires Opéra de Rennes, Orchestre de Bretagne, Rennes Métropole, Noise Makers, Pade design, Espace des Sciences.

Dé-Composez : un cube pour les composer toutes ! Corentin Guichaoua (IRISA), Corentin Louboutin (IRISA), Valentin Gillot (IRISA).

Rejoins cet atelier pour créer de nouvelles musiques à partir de tes tubes préférés avec l’aide de notre cube magique. Mais ce n’est pas tout ! Tu pourras également composer tes propres morceaux, qui, c’est certain, feront fureur. L’atelier s’appuie sur un modèle géométrique simple d’analyse musicale formalisé par les membres de l’équipe PANAMA de l’IRISA, afin de « jouer » avec la structure de morceaux de musique.

Ecoute le code. Nicolas Harrand (INRIA), Thomas Denez (Université Rennes 2).

Les programmes sont présents dans de très nombreux aspects de notre quotidien (dans nos téléphones, nos ordinateurs, les transports, les média ou encore la gestion de l’énergie) et pourtant ils sont invisibles, imperceptibles. Cette installation sonore et visuelle permet aux visiteurs de *sentir* le code qui fait fonctionner ces programmes: sa complexité, sa structure ou encore sa régularité.

De la tablette gravée à la tablette numérique, histoire d’une partition du XVe siècle. Gaétan Le Cloirec, (Inrap, responsable de la fouille du couvent des Jacobins Françoise Labaune-Jean),  Dominique Fontaine (chanteuse soprano), ensemble musical Ad Lib, Valérie Gouranton (INSA Rennes).

Une partition du XVe siècle a été découverte en 2016 par les archéologues de l’Inrap, gravée sur une plaque de schiste exhumée lors des fouilles du couvent des Jacobins de Rennes. Dominique Fontaine, soprano de l’ensemble musical Ad Lib, à Rennes, spécialisée dans les musiques religieuses anciennes a pu décrypter et interpréter la mélodie religieuse de la partition. La tabette gravée a été numérisée par une technologie Reflectance transformation Imaging (RTI) et intégrée dans une application tactile par des chercheurs en informatique de l’IRISA. L’application sur tablette numérique permet de découvrir de manière interactive la tablette gravée. L’atelier propose une présentation de la découverte archéologique, de l’analyse musicale, et du travail de numérisation de la tablette.

Pepper : le robot. Fabien Spindler (IRISA), Vincent Drevelle (IRISA).

Avez-vous déjà imaginé vivre dans un monde où vous seriez entouré de robots qui seraient à votre écoute, capables de communiquer avec vous, de vous assister dans la réalisation de certaines de vos tâches. Venez découvrir Pepper, un robot humanoïde avec lequel vous pourrez interagir par la voix et le son.

 

Le son sur-mesure offert par l’impression 3D. Pauline Eeveno (Start-up SYOS).

SYOS vous présente ses nouveaux becs de saxophone imprimés en 3D qui permettent d’offrir aux musiciens un son totalement sur-mesure. Nous avons développé un algorithme qui permet de relier le vocabulaire que le musicien utilise pour décrire le son de ses rêves à une géométrie de bec lui permettant d’obtenir ce son particulier. Si vous êtes saxophoniste, venez tester tout un panel de sonorités !

Pop ‘n’ Touch. Yann Ricquebourg, (IRISA/INSA Rennes).

Pop ’n’ Touch est une application pour table surface principalement destinée à un public jeune et débutant : intuitive pour une découverte agréable des bases de la musique (hauteur et durée des notes) dans un univers graphique attrayant. Cette application a été développée en collaboration avec Cédrick Alexandre, enseignant au Conservatoire de Rennes, qui souhaitait expérimenter l’apport d’une table tactile avec retour sonore pour les premiers pas de découverte de la notation musicale.