Concerts

18h30-19h30 : Le chant des pavillons. 

« La Fausse Compagnie ». En quête de rencontres vibrantes et loin d’être si classique que ça, le Chant des Pavillons est un trio à cordes et à la rue. L’errance de trois musiciens et leurs phénomènes sans âge et sans frontières : un violon-trompette, un violoncelle-trombone et une contrebasse-hélicon. De ce concert déconcertant naît un son minéral en mouvement, une promesse de liberté. Une virée musicale aussi imprévisible et cocasse que sensible et lumineuse.

20h30-21h30 : Güz II.

Trois vengeurs masqués sortent de chez eux pléthore d’instruments pour interpréter en live des morceaux de leur cru, entre Zappa et Morricone. Dans une zone indéterminée entre rock instrumental, bandes originales de films, surf music décalée, pop du monde, mu­sique de chambre, le tout ayant autant de sens que le nom du groupe, les musiciens de Güz II aiment à divertir leur monde et prennent plaisir à partager leurs petites bombes instrumentales délirantes auprès de tout public,